17e Baromètre des Vacances d’Europ Assistance

Cette année, les Belges seront plus nombreux à partir en vacances, mais avec moins de budget et pour des séjours plus courts

Mardi 30 mai 2017 — Les résultats du Baromètre Européen d’Europ Assistance 2017 sont connus. Objectifs de l’enquête : estimer les intentions de voyages des Européens, leurs motivations, les destinations, le budget et les types de séjour privilégiés. De nouvelles données se sont ajoutées cette année : Europ Assistance s’est penchée sur l’influence des évaluations en ligne auprès des vacanciers, sur leur ville culturelle préférée ainsi que sur les nouvelles tendances en matière de voyage et de logement.  

Les tendances issues de cette enquête[1] représentent une aide précieuse pour Europ Assistance afin de préparer les nombreuses demandes d’interventions attendues durant l’été, et d’organiser des prestations de services sur mesure.

  • Projets de vacances : 60 % des Belges déclarent qu’ils partiront en voyage cet été, soit une augmentation de 13 points par rapport à 2016 ! La même tendance est présente parmi les autres Européens.
  • Durée et fréquence du voyage : le vacancier belge partira moins longtemps cette année (45 % max. 1 semaine, 35 % deux semaines), 37 % une seule fois et 23 % à plusieurs reprises.
  • Destinations de vacances : La France reste la principale destination étrangère pour nos compatriotes (32 %), suivie par l’Espagne (19 %) et l’Italie (12 %). 16 % des Belges (soit +7 points par rapport à 2016) choisissent leur propre pays comme destination de vacances.
  • Le budget « vacances » moyen des Belges pour cet été (budget familial moyen) diminue de 10 % et se chiffre à 2179 €, sans doute étant donné que le nombre de départs est plus importants, et qu’il y a un nombre plus élevé de périodes de vacances de maximum une semaine.
  • Nouvelles pratiques en matière de voyage et de logement : 30 % des Belges sont partisans d’un logement chez l’habitant, 24 % d’un camping primitif et 17 % d’un voyage autour du monde.
  • Les évaluations en ligne influencent le choix du logement pour 27 % des Belges. 68 % des Belges ont déjà laissé une évaluation en ligne.
  • New York (22 %), Rome (17 %) et Barcelone (12 %) sont les villes que les Belges veulent absolument voir une fois dans leur vie.

 

LES INTENTIONS DE DÉPART

Les Belges sont plus nombreux à signaler qu’ils souhaitent partir en vacances cette année

Par rapport à l’an dernier, les Belges sont nettement plus nombreux à vouloir partir en vacances (60 %, une hausse de 13 points par rapport à 2016), un contraste important avec les tendances de l’an dernier où les intentions de partir en voyage avaient diminué de 10 points par rapport à l’année précédente.
La hausse touche à la fois les vacanciers qui n’envisagent qu’un séjour unique (37 %, +6 points) et ceux qui partiront plusieurs fois en vacances (23 %, +7 points).

La hausse du nombre de vacanciers influence fortement la durée des séjours : les séjours courts de maximum 1 semaine connaissent une hausse sensible parmi les Belges (45 %, +19 points), tandis que ceux de 2 semaines redescendent à 35 % (-13 points) et ceux de trois semaines ou plus à 20 %
(-8 points). C’est chez les néerlandophones que la hausse du nombre de vacances courtes d’une semaine maximum est la plus marquée (48 %, soit +23 points), au détriment des séjours de 2 semaines (34 %, -16 points). On constate la même tendance chez les francophones (max. 1 semaine = 42 %, soit +15 points et 2 semaines = 36 %, soit -10 points), mais aussi une nette baisse des vacances longues de minimum 3 semaines (22 %, -10 points).

Les Européens aussi ont plus envie de voyager

Le nombre d’Européens qui prévoient de partir en vacances d’été a lui aussi augmenté (63 %, +9 points par rapport à 2016). Cette tendance à la hausse se manifeste dans tous les pays. La période moins confrontée à l’insécurité pendant laquelle l’enquête a été effectuée cette année par rapport à l’an dernier (les semaines qui ont suivi les attentats terroristes), y joue sans doute un rôle.

 

LES DESTINATIONS DE VACANCES

France, Espagne, Italie et Belgique : les destinations de prédilection du Belge

77 % des Belges passent leurs vacances en Europe (-11 points par rapport à 2016). Ils font partie du groupe de voyageurs qui restent le moins dans leur propre pays (16 %) malgré une hausse de 7 points par rapport à l’an dernier. Cette augmentation est certainement liée à la hausse du nombre de départs en vacances. La France reste la destination la plus appréciée des Belges (32 %, +5 points par rapport à 2016). L’Espagne gagne en popularité (19 %, +2 points par rapport à 2016), de même que l’Italie (12 %, +1 point).

La moitié des Belges partent en vacances en voiture

56 % (+4 points) des Belges signalent qu’ils partiront en vacances en voiture. Les voyages en avion augmentent eux aussi jusqu’à 48 % (+5 points), tout comme les trajets en train (11 %, +9 points).

Les Européens sont majoritairement des amateurs de soleil

37 % des Européens choisissent de passer leurs vacances dans leur propre pays. Cette proportion est plus importante dans les pays où le climat est favorable. Ainsi, quelque 6 voyageurs sur 10 restent dans leur propre pays dans les pays méridionaux. L’héliotropisme (envie de soleil) reste un facteur déterminant dans le choix de la destination.

Note : 41 % des Américains et 34 % des Brésiliens indiquent qu’ils passent leurs vacances dans leur propre pays.

 

VILLES A VISITER UNE FOIS DANS SA VIE

New York et Paris : les plus attrayantes

Cette année, une question portait sur les villes que les vacanciers veulent visiter au moins une fois dans leur vie. Les trois destinations qui arrivent en tête : pour les Belges, New York se classe première (22 %) devant Rome (17 %) et Barcelone (12 %). Pour l’ensemble des Européens, il s’agit de New York (27 %), Paris (16 %) et Rome (14 %).

 

BUDGET

Le budget « vacances » des Européens reste un poste important au sein du budget familial global

Pour 23 % des Belges (20 % des Européens), les vacances sont un poste du budget auquel ils ne veulent pas toucher, tandis que 32 % (+4 points) des Belges et 29 % (-1 point) des Européens envisagent les vacances comme un poste qu’ils réduiront fortement par rapport aux autres dépenses familiales.

Le budget « vacances » en baisse au sein des ménages belges

L’an dernier, le budget des ménages belges a augmenté de 9 % pour atteindre 2412 €/ménage. Cependant, cette année, on constate à nouveau une baisse qui fait retomber le budget à
2179 €/ménage, soit 233 € euros de moins (-10 %) que l’an dernier. La hausse du nombre de personnes qui partiront en vacances et celle des séjours courts, expliquent sans aucun doute cette baisse.

Avec un budget vacances moyen de 2179 €/ménage, la Belgique se classe 4e parmi les pays européens sondés. La baisse du budget touche tant les Néerlandophones (2030 €, - 410 €) que les Francophones (2328 €, - 56 €)

Le budget voyage moyen des ménages européens sondés dans la zone euro diminue de 12 % par rapport à l’an dernier pour s’établir à 1988 € (1989 € si l’on y ajoute le Royaume-Uni et la Suisse). On constate une baisse généralisée dans tous les pays : Autriche (2423 €, - 11 %), Allemagne (2297 €, -7 %), France (1982 €, -11 %), Belgique (2179 €, -10 %), Italie (1737 €, -15 %) et Espagne (1651 €, -12 %). La Suisse, nouvelle venue parmi les pays sondés cette année, trône en tête de liste avec 2802 € et le Royaume-Uni, qui ne faisait pas partie de l’enquête l’an dernier, a un budget voyage moyen de 1888 €.

 

LE TYPE DE DESTINATIONS

Repos en priorité, mais aussi nouvelles cultures et moments en famille et entre amis

51 % des Belges aspirent principalement au repos durant leurs vacances d’été. Les vacances passées en famille et/ou avec des amis restent la formule préférée de 45 % des Belges. De plus, 38 % d’entre eux souhaitent découvrir de nouvelles cultures en vacances.

Pour la plupart des Belges (56 %, +2 points), un séjour à la mer reste la combinaison idéale de vacances. Nos compatriotes aiment diversifier leurs types de destinations et optent aussi régulièrement pour un voyage itinérant (29 %, +5 points) ou pour des vacances à la campagne (25 %, +5 points), un séjour en ville (19 %, -1 point) ou des vacances à la montagne (17 %, -8 points).

 

NOUVELLES TENDANCES EN MATIÈRE DE VOYAGE ET DE LOGEMENT

Depuis quelques années, on voit émerger de nouvelles tendances en matière de voyage et de logement. Ainsi, 30 % des Belges optent pour un logement chez l’habitant (en passant ou non par une plateforme de location), 24 % pour le camping primitif (dans une tente, sans infrastructure spécifique),  et 17 % pour des voyages autour du monde

 

L’INFLUENCE DES ÉVALUATIONS EN LIGNE

Les évaluations en ligne deviennent un critère de choix important

Dans la même lignée que ces nouvelles tendances, on constate également que les évaluations sur internet gagnent en importance pour le choix du logement, du moyen de transport ou des attractions.

68 % des Belges disent laisser une évaluation en ligne après avoir occupé un logement (hôtel, appartement en location...), testé un restaurant, une attraction ou un moyen de transport (avion, voiture de location). Les Belges sont devancés en la matière par les Brésiliens (81 %), les Américains (76 %), les Suisses (75 %), les Italiens (73 %), les Espagnols (71 %) et les Britanniques (70 %).
Ces évaluations constituent le 3e facteur de choix des Belges quand ils veulent réserver un logement (27 %), derrière le rapport qualité/prix (75 %) et l’emplacement (51 %).

 

LES CRITÈRES DE CHOIX

Le budget (55 %), les risques pour la sécurité tels que les attentats (48 %) et le climat (44 %) constituent, pour la majorité des Européens, les 3 critères essentiels du choix de leur destination de vacances.

Pour les Belges, le climat et le budget arrivent en tête (51 % chacun), suivis par les risques relatifs à la sécurité / crainte d’attentats terroristes (36 %).

 

LA CONNEXION AU TRAVAIL PENDANT LES VACANCES

18 % des Belges continuent à consulter leurs e-mails professionnels pendant leurs vacances, 9 % y répondent et 3 % continuent à travailler, ne fût-ce que de temps en temps. Au total donc, 30 % des Belges gardent une connexion professionnelle pendant leurs vacances, plus que les autres pays européens (26 % en moyenne). 48% prétendent se déconnecter complètement de leur travail pendant les vacances.

 

FRANCOPHONES VERSUS NEERLANDOPHONES EN 2017, QUELQUES DIFFERENCES

  • Les francophones seront plus nombreux à partir en vacances (64 % contre 57 % des néerlandophones).
  • Cet été, les néerlandophones opteront plus souvent pour des vacances courtes de 1 semaine maximum (48 %) que les francophones (42 %).
  • Les francophones choisissent plus souvent la France (44 % FR contre 20 % NL) comme destination, les néerlandophones favorisent plutôt l’Espagne (20 % NL contre 18 % FR) et sont également plus nombreux à choisir cette année la Belgique (18 %), les Pays-Bas (12 %) et l’Allemagne (9 %).
  • Le budget vacances des Belges enregistre une baisse de 10 % (2179 €) qui implique une diminution de 17 % (2030 €) pour les néerlandophones et de 3 % (2328 €) pour les francophones.
  • Le climat influence davantage les francophones dans leur choix (56 %) que les néerlandophones (46 %).

 

[1] Ipsos a réalisé cette enquête par téléphone, entre le 28 mars et le 21 avril 2017 en Belgique auprès d’un échantillon de 8000 Européens (Français, Allemands, Anglais, Italiens, Espagnols, Autrichiens, Belges et, pour la première fois, Suisses). Cette année encore, Europ Assistance a sondé les habitants des États-Unis et du Brésil, étant donné leur importance pour le groupe Europ Assistance au niveau international. L’enquête a été réalisée au domicile des personnes interrogées et selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage, après stratification par région et par taille d’agglomération).

Elle est disponible sur www.europ-assistance.com

A propos de Europ Assistance

Crée en France en 1963, le Groupe Europ Assistance est l’inventeur du métier de l’assistance. Depuis sa création, le Groupe a privilégié l’innovation comme premier levier d’action au service de ses clients tout au long de ces cinq décennies. Le Groupe Europ Assistance, présent dans 33 pays à travers ses 37 filiales, avec ses 8.500 collaborateurs et ses 750.000 prestataires de services, accompagne ses clients dans une prise en charge humaine dès les premiers instants et ce dans les domaines du Voyage, de l’Automobile, de la Santé et des services à la Famille & Domicile. Europ Assistance compte chaque année plus de 8,8 millions d’interventions et compte plus de 300 millions de clients. Le Groupe Europ Assistance, filiale à 100% du Groupe Generali, a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 1.591 millions d’euros de chiffre d’affaires consolidé.

Europ Assistance Belgique compte 216 collaborateurs, traite plus de 244 000 appels et gère plus de 112 000 dossiers par an.