16ème BAROMÈTRE DES VACANCES D'EUROP ASSISTANCE

Face au terrorisme, les Belges ont revu leurs destinations de voyage Et seront moins nombreux à partir en vacances

Mercredi 18 mai 2016 — Les résultats du baromètre européen d'Europ Assistance 2016, « l’enquête vacances de référence » sont désormais connus. L’enquête a été menée dans la période qui a suivi les attentats du 22 mars à Bruxelles.   

Objectifs de départ : estimer les intentions de voyages des Européens, leurs motivations, les destinations, le budget et les types de séjour privilégiés. Cette année,  Europ Assistance s’est aussi penché sur l’interférence du travail durant la période des vacances.Comme chaque année, les tendances issues de cette enquête[1] réalisée auprès d'un échantillon de 3500 Européens (Français, Allemands, Italiens, Espagnols, Autrichiens et Belges) représentent une aide précieuse pour Europ Assistance afin de préparer les nombreuses demandes d'interventions attendues durant l'été, et d’anticiper la création éventuelle de services sur mesure.

Notons que, cette année, vu l’importance que prend le groupe au niveau international, Europ Assistance a également  sondé les habitants des Etats-Unis et du Brésil.

  • Départs en vacances : Seuls 47 % des Belges déclarent vouloir partir en vacances cet été , ce qui représente une diminution de 10 pts par rapport à 2015 !
  • Le risque d’un attentat terroriste dans le pays de destination préoccupe moyennement le vacancier belge car il a pris ses dispositions en choisissant plus que jamais une destination de vacances européenne (88%, +9 pts vs 2015) et évitant davantage certaines destinations (comme la Turquie, le Nord de l’Afrique ou la Grèce) qu’il considère « à risques » ou impactées par la situation au Proche-Orient (insécurité, réfugiés).
  • Destinations de vacances : Pour nos compatriotes, la France  reste toujours la destination privilégiée (27%), suivie par l’Espagne (17%) et l’Italie (11%). 9% des Belges déclarent passer leurs vacances en Belgique. Les Pays-Bas (6%) et l’Allemagne (5%) s’affichent comme nouvelles alternatives.
  • Le budget vacances moyen des Belges pour cet été (budget familial moyen) connaît une légère augmentation de 37 euros pour atteindre un total de 2 412 €.
  • 28% des Belges gardent un contact avec leur travail pendant les vacances (consultation et/ou réponse d’e-mails professionnels), soit plus que les autres Européens.

[1] Cette enquête a été réalisée par Ipsos par téléphone entre le 23 mars et le 2 mai  2016 (en Belgique du 28 mars au 2 mai 2016)  au domicile des personnes interrogées et selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage, après stratification par région et par taille d’agglomération). Elle est disponible sur www.europ-assistance.com

 LES INTENTIONS DE DÉPART

Moins de la moitié des Belges déclare vouloir partir en vacances cet été.

Cette année, les Belges seront moins nombreux à partir en vacances comparé à l’année passée (47%, soit une diminution de 10 points par rapport à 2015 et niveau identique à celui de 2014). Cette diminution touche essentiellement les départs uniques (31%, soit une diminution de  9 pts vs 2015) et les courts séjours.

La diminution des départs a un impact sur la durée des séjours : les courts séjours de maximum 1 semaine ont moins de succès que l'an dernier auprès des Belges (26%, - 5 points) au profit de longs séjours de 3 semaines ou plus (28%, +8 pts). Les vacances de 2 semaines restent néanmoins les plus populaires (48%, idem 2015).  Chez les francophones, l’augmentation des séjours de 3 semaines (et plus) est significative (32%, +11 points) au détriment des vacances de 2 semaines (46%, - 2 pts) ou de maximum 1 semaine (27%, -1 pts). Chez les néerlandophones, l’augmentation se fait  sentir sur les séjours de 3 semaines et plus (24%, +4 pts) et de 2 semaines (50%, +1 pt).

Une baisse d’intention de départ aussi chez les Européens…

Le nombre d’Européens qui déclarent avoir l’intention de partir en vacances cet été, a également chuté : ils sont 54%, (soit -7 points par rapport à 2015). Seule exception à la règle, les Autrichiens avec 63% d’intention de départ (+1 pts vs 2015).

LES DESTINATIONS VACANCES

La France, l’Espagne, l’Italie et la Belgique : les destinations privilégiées des Belges…

88% des Belges passent leurs vacances en Europe (+9 points par rapport à 2015). Ils font partie du groupe des vacanciers qui restent le moins dans leur pays d'origine (9 %). La France demeure la destination la plus populaire des Belges (27%, -3pts vs 2015). L’Espagne gagne en popularité (17%, +5 pts vs 2015), l’Italie (11%, +1 pt)  et la Belgique (9%, -1pt) restent des destinations privilégiées par les Belges.

… mais les Pays-Bas et l’Allemagne s’offrent comme alternatives

Cette année les Pays-Bas (6%, +3 pts vs 2015) et l’Allemagne (5%, +3 pts) apparaissent dans le « Top 6 », dépassant la Grèce (4%) et la Turquie (2%) comme destination de vacances. Nos deux pays voisins sont particulièrement plébiscités par les Belges néerlandophones.

La moitié des Belges part en voiture

52% (- 1pt) des Belges déclarent partir en vacances en voiture. Les voyages en avion restent stables à 43%.

Pour les Européens : quête de soleil

53% des Européens (+10 pts vs 2015) choisissent de rester dans leur pays d'origine pour les vacances. Cette part est encore plus importante dans les pays dotés d’un climat favorable. Dans les pays au sud de l’Europe, 7 vacanciers sur 10 ne quittent pas leur pays. L'héliotropisme, c'est-à-dire la quête de soleil, reste un élément déterminant dans le choix de la destination.

Note : 65% des Américains et 43% des Brésiliens déclarent rester dans leur propre pays pendant les vacances.

VACANCES ET TERRORISME

L’enquête a été menée dans la période suivant les attaques terroristes à Bruxelles et quelques mois après les attentats de Paris.

Dans une période  confrontée à l’insécurité, le risque d’attentats a-t-il un impact sur le choix de  destinations de voyage de nos compatriotes ? Seuls 26% des Belges déclarent que le risque d’attentats est le critère le plus important dans leur choix de destination, vs 40% des Européens.

Cependant, certains pays sont davantage délaissés cette année par les touristes belges : 32% des Belges déclarent ne pas vouloir se rendre en Turquie cet été, ce pourcentage s’élève à 29% pour l’Afrique du Nord/pays du Maghreb, 14% pour l’Egypte, 12% pour le Moyen-Orient (12%) et en Europe, 8% pour la France et 6% pour la Grèce. Parallèlement, l’Espagne gagne 5 pts en popularité (voir ci-dessus).

LE BUDGET

Le budget « vacances » des Européens reste un poste important au sein des autres dépenses familiales

Pour 34% des Belges (32% des Européens), les vacances sont un poste du budget familial auquel ils ne veulent pas toucher.  37% des Belges, quant à eux, déclarent réduire peu ou fortement leur budget « vacances » par rapport aux autres dépenses familiales (vs 39% des Européens), 15% renonce au poste vacances (vs 18% des Européens).

Le budget « vacances » en légère hausse au sein des ménages belges

Dans notre pays, le budget vacances n’a cessé de croître jusqu'en 2011. Après avoir enregistré une baisse de 8% en 2012 et une légère augmentation de 4% en 2013 et de 3% en 2014, le budget des Belges a diminué 8% en 2015.
Cette année, le budget reprend  un peu de couleur avec une légère augmentation de 37€ vs 2015, soit une moyenne de 2 412 €/ménage. La Belgique se trouve  ainsi en 3ème position parmi les pays européens. Cette augmentation touche surtout les Belges néerlandophones (2 440 €, + 104 €), alors que celui des Belges francophones diminue quelque peu (2 384 €, -43 €).

Le budget vacances moyen des ménages européens interrogés augmente de 4% par rapport à l'année dernière pour atteindre 2 247 €. Ce budget est en hausse dans tous les pays. L’Autriche
(2 727 €) et l’Allemagne (2 468 €) devancent la Belgique. La France (2 233 €), l’Italie (2 045 €) et l’Espagne (1 886 €) terminent le classement.

Note : le budget moyen des ménages américains s’élève à 1 771 USD (1 892 €), celui des Brésiliens à 1 212 BRL (905 €).

LE TYPE DE DESTINATIONS

Repos en priorité, mais aussi découvertes de nouvelles cultures et moments en famille  et entre amis

45% des Belges  aspirent principalement au repos durant leurs vacances d'été. Par ailleurs, 40% des Belges souhaitent découvrir de nouvelles cultures en vacances. Les vacances en famille et/ou entre amis demeurent aussi la formule préférée de 38% des Belges.

Si un séjour à la mer reste la combinaison idéale de vacances pour la moitié des Belges (54%, +3 points), nos compatriotes aiment diversifier leurs types de destinations et optent aussi régulièrement pour un voyage itinérant (24%, +1 points), pour des vacances à la montagne (25%, +6 pts), à la campagne (20%, +2 points), et pour un séjour en ville (20%, + 1 point).

LES CRITÈRES DE CHOIX

Les risques liés à la sécurité tels que les attentats figurent dans le top 3 des facteurs essentiels de choix des destinations vacances pour la majorité des Européens.
Il en est autrement pour les Belges qui désignent, comme facteurs essentiels de choix pour cette année :  les infrastructures touristiques et hôtelières;  les infrastructures liées aux sports et loisirs, et enfin, le climat.

LES MODALITÉS D’ACHAT ET DE RÉSERVATION DU VOYAGE

57% des Belges réservent leurs vacances en ligne

Les Belges utilisent beaucoup Internet pour préparer leur voyage : 57% déclarent surtout réserver via pc ou tablette, contre 52% des Européens.  22% des Belges (24% des Européens) réservent via un contact personnel (dont la visite d’une agence de voyage ou d’un tour-opérateur) et 10% des Belges et des Européens disent encore utiliser le téléphone.

LA CONNEXION AU TRAVAIL PENDANT LES VACANCES

14% des Belges continuent à consulter leurs e-mails professionnels pendant leurs vacances, 11% répondent à leurs e-mails professionnels et 3% continuent à travailler, ne fût-ce que de temps en temps. Au total donc, 28% des Belges gardent une connexion professionnelle pendant leurs vacances, plus que les autres pays Européens (Allemagne 13%, France : 18%, Italie et Autriche 21%, Espagne 22%,).

37% des Belges n’utilisent aucun moyen technologique pendant leurs vacances pour rester connecté à leur travail, alors que ce chiffre s’élève à 49% chez les Européens, 40% chez les Américains et 60% chez les Brésiliens.
Notons que 34% des Belges (31% des Européens) ne sont pas concernés ou n’ont pas besoin de contacts professionnels pendant leurs vacances.

LE PROFIL DU VACANCIER BELGE

  • Les néerlandophones partiront plus en vacances (54% des néerlandophones contre 39% des francophones). Une différence exceptionnellement importante cette année.
  • Cette année, les francophones choisissent davantage un long séjour de 3 semaines ou plus (32%) que les néerlandophones (24%).
  • Les francophones choisissent le plus souvent la France (38% fr vs 16% nl) comme destination, les néerlandophones favorisent plutôt l’Espagne (20% nl vs 13% fr) et sont plus nombreux cette année à choisir les Pays-Bas (9%) et l’Allemagne (7%).
  • Le budget vacances des Belges enregistre une hausse de 2% (2 2412 €), mais augmente chez les nl (+5%, 2 440 €) alors qu’il diminue chez les fr (-2%, 2 384 €).
  • La crainte des risques d’attentats dans le choix de destination est plus présente chez les fr (29%) que chez les nl (25%).

Il réserve ses vacances 1 à 4 mois à l’avance par l'intermédiaire d'Internet, et opte pour un séjour de 2 semaines en Europe où il se rendra en voiture ou en avion. Il recherche le repos et le soleil, de préférence à proximité de la mer.

60% des vacanciers déclarent posséder une couverture d’assistance voyage. 31% déclarent ne pas être couverts.

Infographie
A propos de Europ Assistance

Crée en France en 1963, le Groupe Europ Assistance est l’inventeur du métier de l’assistance. Depuis sa création, le Groupe a privilégié l’innovation comme premier levier d’action au service de ses clients tout au long de ces cinq décennies. Le Groupe Europ Assistance, présent dans 33 pays à travers ses 37 filiales, avec ses 8.500 collaborateurs et ses 750.000 prestataires de services, accompagne ses clients dans une prise en charge humaine dès les premiers instants et ce dans les domaines du Voyage, de l’Automobile, de la Santé et des services à la Famille & Domicile. Europ Assistance compte chaque année plus de 8,8 millions d’interventions et compte plus de 300 millions de clients. Le Groupe Europ Assistance, filiale à 100% du Groupe Generali, a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 1.591 millions d’euros de chiffre d’affaires consolidé.

Europ Assistance Belgique compte 216 collaborateurs, traite plus de 244 000 appels et gère plus de 112 000 dossiers par an.